Mesure 3.3.5.1

Lutte contre toutes les violences fondées sur le genre par la participation aux instances intergouvernementales et par des programmes de la coopération au développement et d'aide humanitaire

Permanent International

3.3.5.1. La Suisse s’engage à lutter contre toutes les violences et pratiques nuisibles fondées sur le genre par la participation aux instances intergouvernementales et à travers des programmes de la coopération au développement et d'aide humanitaire.

Contenu

Les activités de projet de la CI/de l’AH couvrent la prévention des violences ainsi que la protection des victimes de violences sexuelles et sexistes et l’aide qui leur est apportée.
Les partenaires de mise en œuvre CI/AH sont encouragés à introduire et mettre en œuvre des mesures PEAHS et un soutien leur est apporté à cette fin.
Aux niveaux international et multilatéral, la Suisse s’engage dans les négociations des conclusions concertées de la CSW, dans les discussions politiques, dans l’initiative mondiale « Appel à l’action contre la violence à caractère sexiste dans les situations d’urgence » et dans le réseau des points focaux Femmes, paix et sécurité.

Objectif

Les projets et activités de la coopération internationale et de l’aide humanitaire (AH) s’emploient à lutter contre toutes les formes de violences sexuelles et sexistes.
La Suisse s’engage aux niveaux international et multilatéral pour le développement et la mise en œuvre de normes internationales, les activités de plaidoyer, la mobilisation de ressources et la coordination des acteurs importants de la CI/de l’AH en matière de lutte contre les violences.
La CI prend des mesures pour la mise en œuvre des recommandations de l’OCDE en ce qui concerne la prévention de l’exploitation, des abus et du harcèlement sexuels.
La Suisse se mobilise pour un renforcement de l’agenda « Femmes, paix et sécurité » par l’intermédiaire de son plan d’action national 1325 dont elle garantit la mise en œuvre effective.

Responsable(s)

DFAE : Division paix et droits de l’homme (DPDH), Secrétariat d’État et Direction du développement et de la coopération (DDC) ; DEFR : Secrétariat d'État à l'économie (SECO)

Partenaire(s)

Coopération internationale de la Suisse (CI) : en collaboration avec leurs partenaires en Suisse (ONG suisses p. ex.) ainsi qu’avec des organisations multilatérales, la DDC et le SECO mettent en œuvre des projets dans leurs pays prioritaires et dans le domaine de l’aide humanitaire.

Etat

Permanent

Etat de mise en oeuvre

Engagement au niveau multilatéral à Genève et à New York notamment, dans les enceintes droits de l'homme. Un total de 16 millions par an pour lutter contre la VBG dans l'aide humanitaire et la coopération internationale. Engagements de la Suisse en faveur de la plateforme multipartenaire "Call to Action" et sa feuille de route 2021-2025.

Principales étapes / calendrier

CI : en permanence, dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle stratégie CI 2021-2024


Bases légales
Existantes

art. 54, al. 2, Cst.
loi fédérale sur la coopération au développement et l’aide humanitaire internationales
loi fédérale sur la coopération avec les États d’Europe de l’Est

Bases légales
Nouvelles à créer

---

Indicateurs / objectifs quantitatif

CI : indicateurs de la DDC concernant la mise en œuvre de la stratégie CI 2021-2024 :
nombre de personnes (femmes et hommes, filles et garçons) exposées aux différentes formes de violences sexuelles et sexistes et ayant reçu un soutien (soutien médical et/ou psychosocial et/ou aide juridique).

Autres fondements

Stratégie de coopération internationale de la Suisse 2021-2024
Stratégie Égalité des genres et droits des femmes du DFAE
Plan d’action national de la Suisse pour la mise en œuvre de la résolution 1325 du Conseil de sécurité de l’ONU

Ressources

CI : ressources financières et personnelles selon le cadre budgétaire pour la mise en œuvre de la stratégie CI 2021-2024 et des engagements annuels pour les projets CI et les contributions partenaires


Champ d'action

Violence de genre Sur le plan international, la lutte contre la violence de genre est renforcée en accord avec les objectifs de développement durable (ODD) de l’Agenda 2030.

Dans quelle mesure les cantons, les villes ou les communes sont-ils concernés par la mesure?